Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

Fruits : lucuma, guapuru, ocoro, chirimoya


Plats : sajta de pollo, chicharron de pollo, salade de quinoa, sopa de mani, cunape, menudito, quinoa (petit dej)


 voir aussi album photos 2013 ZZZb, dernier album en bas à droite


des recettes de cuisine bolivienne :

 http://recetas.ibolivia.net/content/cu%C3%B1ape


 


LUCUMA

c'est un fruit rond, vert ou jaune orangé, fréquent en Bolivie et au Pérou. Sa chair est étrange... jaune orange, très séche, presque poudreuse, au goût agréable. En Equateur, il fait partie des fruits rares et coûteux (ce qui n'est pas le cas en Bolivie et au Pérou). On le trouve beaucoup en yaourt.

La lucuma (Pouteria lucuma) autrefois connu sous le nom "l'or des Incas" est le fruit d'un arbre à feuilles persistantes des zones tropicales d'Amérique du Sud de la famille des Sapotaceae. Cet arbre pousse principalement au Pérou à plus de 1000 m d'altitude.
Un arbre peut produire jusqu'à 500 fruits dans une année. Cette générosité permettait d'offrir une nourriture abondante à tous, lorsque les récoltes étaient mauvaises ou lorsque les réserves venaient à manquer, ce qui explique la vénération que les incas lui vouaient.

La lucuma a une forme ovoïde et mesure entre 5 et 8 cm de long. Lorsqu'elle est mûre, sa peau tourne au vert doré alors que sa chair est farineuse et de couleur jaune orangée.
Son parfum délicieux rappelle le sirop d'érable. Sa chair ferme et riche est comparable à la citrouille.

La lucuma est consommée depuis des temps très anciens : les Européens la signalèrent pour la 1ère fois en Équateur (région du Chinchasuyu de l'empire Incas) en 1531. Mais elle est fréquemment représentée sur des céramiques de la culture Moche réalisées bien avant leur arrivée sur le "nouveau monde". Il en existe des représentations dans la région d'Ancash (Pérou) datant de 8000 ans avant J.C.
De nos jours, elle est consommée principalement au Pérou, au Chili et en Équateur où on l'apprécie dans les desserts, particulièrement sous forme de crème glacée, sorbets. Plus populaire comme parfum glacé que le chocolat et la fraise. 


290 × 217 - clayzmama.com
 

 

 

 

 

                                      El guapurú                                 

guapuru3%5B1%5D.gif
imagesCAWIKWM6.jpg
guapuru3%5B1%5D.gif
article_162_1216877749%5B1%5D.jpg

par jasmine)

270px-Myrciaria_cauliflora1%5B1%5D.jpg
Descripción 
El guapurú es un pequeño árbol de aspecto tortuoso, densamente ramificado, de corteza lisa que se desprende. Crece generalmente bajo la sombra de árboles más grandes. Sus frutos producen la impresión de estar pegados al tallo y se concentran en el tronco principal y las ramas gruesas. Son morados al principio y negros al madurar. Aunque en el imaginario colectivo es masculino, la sensualidad del árbol y también de la fruta le otorgan simultáneamente una faceta femenina. Ojitos de guapurú, por ejemplo, es una expresión inmortalizada en canciones populares. Constituye un halago y se lo emplea como sinónimo de ojos hermosos, cuando una mujer los tiene grandes, agraciados, vivaces e intensamente negros." Víctor Manuel Patiño lo registra en su libro sobre las plantas cultivadas en la América Equinoccial: "Quiere decir ibapurú, en la lengua de aquella provincia, fruta que suena cuando se come; no nace en el árbol, como la demás fruta, debajo de las hojas, sino en los ramos y troncos del árbol, comenzando desde la tierra, y aun si alguna parte de la raíz está descubierta, también tiene fruta y aun esta tan espesa y apiñada por todo el árbol arriba, que casi no se ve el tronco ni se puede subir por él. Es el ibapurú fruta muy regalada y de muy buen gusto." 
es un árbol nativo de Bolivia, Brasil y Paraguay que pertenece a la familia de las Mirtáceas 
El fruto y sus usos 
La fruta del guapurú corresponde a la clasificación de las bayas. Es de cáscara delgada y lisa, mientras que su pulpa es blanca y jugosa, de sabor agridulce. Se consume directamente como fruta fresca, pero también se preparan refrescos, mermeladas, licores, vinagres caseros y otros. Además, la cáscara del tallo y del fruto es una eficaz medicina para la diarrea. 
Por todos estos usos, en áreas rurales se la cultiva cerca de las casas, para tenerlo siempre al alcance de la mano

 

                      ocoro             

PC230073 ocoro

pc230074 OCORO

Nombre Científico: Garcinia madruno
Grupo: Plantas » Frutales
Mirado: 4540 veces
Localidad: Santa Cruz » Andres Ibañez

                      
 

Descripción:

Árbol dioico, de tamaño mediano, que alcanza de los 30 a los 45 pies de altura, tronco recto, corteza grisácea, copa simétrica. Hojas opuestas, de color verde oscuro, elípticas a oblongas, de 2 a 8 pulgadas de largo y 1 a 3 de ancho, que contienen un látex amarillo. Flores amarillentas, producidas en grupos de 1 a 15 en los nudos de las ramas. Fruta esférica, ovoide o elipsoide, de 2 a 3 pulgadas de largo, con cáscara gruesa, amarilla y cubierta de protuberancias; pulpa blanca, aromática, jugosa, de sabor agridulce, y que contiene de 1 a 3 semillas.

Propagación:

El Ocoro se propaga por semilla. El crecimiento de los arbolitos es relativamente lento por los primeros 2 a 3 años, pero después 
crecen más rápidamente.

Cultivo:

Es fácil de cultivar, y se adapta bien a diferentes suelos y condiciones ambientales. Se ha informado que tiene tolerancia a 
suelos salinos. Fructifica de mayo a agosto.

Plagas:

Se desconocen las plagas y enfermedades que lo atacan.

Usos:

La fruta del Ocoro se consume principalmente al natural y tiene un sabor agridulce y agradable. También se utiliza en la elaboración de jaleas y jugos. 

Es un árbol atractivo, resistente a plagas y enfermedades y adaptable a diferentes condiciones ambientales. Estas cualidades, además de producir una buena fruta, lo hacen ideal para usarse como árbol ornamental.

Variedades:

No se conocen variedades del Ocoro; sin embargo, existe variabilidad para características de interés, como el tamaño y la calidad de la fruta, y la productividad de los árboles.

 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                         LE CHIREMOYA                                 

Le cheremoya est n fruit qui vient des valléees andines de l Equateur et du Perou. Sa peau est verte et écailleuse (on dirait un tatou qui serait devenu un fruit...),mais sa chair, elle, est douce et crémeuse, et parsemée de gros pépins noirs semblables à ceux du melon d'eau, mais qui sont faciles à retirer. Il ne faut pas manger les graines par contre, elles sont toxiques! On peut consommer le cherimoya quand sa chair verte se teinte de petites taches brunes et que le fruit s'écrase légèrement sous la pression du doigt, comme le ferait un avocat mûr à point. Par contre, si la peau devient complètement brune ou noire, le fruit n'est plus comestible.



cherimoya_3.jpg
Le nom original, "Chirimuya", est issu du dialecte Quechua et signifie "graines froides", parce que la plante ne pousse qu'à une altitude élevée et ses graines ne germeront qu'à cette hauteur, soit de 4500 à 8500 pieds d'altitude. Aussi appelé "custard apple" à cause de sa texture unique, le cherimoya possède une chair délectable, blanche et douce, crémeuse et fondante comme du sorbet. On le déguste d'ailleurs à la cuillère, comme on mangerait du pouding. Oui, oui!

Mark Twain a déjà dit du cherimoya que c'était "le plus délicieux fruit connu de l'homme". Goûtez-en une bouchée, et vous direz la même chose. Le goût est absolument indescriptible. Il y en a qui disent que ça ressemble à un mélange de banane, d'ananas, de fraise, de gomme balloune (?!), de papaye et de poire. Moi, je trouve que c'est à la fois tout et rien de ça. C'est tropical, c'est crémeux, c'est sucré... c'est débile!


cherimoya_2.jpg

Attention toutefois de bien choisir vos fruits, si vous décidez de faire l'expérience du cherimoya. Les fruits non matures ont une chair ferme et bien peu de goût. Les fruits trop mûrs, quant à eux, peuvent développer un arrière-goût amer qui rend la dégustation peu plaisante. Il faut donc avoir l'oeil, ou être bien chanceux, pour tomber sur l'ultime fruit parfait, juste assez mou, avec une chair à consistance de poire ou de papaye bien mûre qui se mangera à la cuillère.

Mais comme une photo vaut mille mots, voyez par vous-mêmes la texture fondante du fruit :


cherimoya_4.jpg
Oui, c'est aussi crémeux et doux sur la langue que vous pouvez l'imaginer. C'est naturellement sucré en plus! C'est certain que les fruits que j'ai eu la chance de goûter au Pérou, frait cueillis et muris au soleil, était encore plus délectables, mais on n'est tout-de-même pas loin de la perfection avec ceux-ci.

Un goût si unique et spécial qu'on ne voudrait pas le gâcher en en faisant un dessert. Et pourtant, je n'ai pas pu résister, j'en ai fais une tarte! Tarte que je vous présenterai bientôt d'ailleurs, restez branchés...

Vous trouverez des cherimoyas à Montréal chez Adonis, et en de rares occasions dans les fruiteries spécialisées du Marché Jean-Talon ou au Marché oriental (coin St-Denis et Jean-Talon).

 
cherimoya_5.jpg

 

 

 

 

 



PLATS
                              SAJTA DE POLLO                                  
sajtapollo_fin.jpg

 

Ingrédients (4 personnes)

 

  • 1 1/2 kg de poulet
  • 1 kg de pommes de terre
  • 1 kg de tuntas (patates séchées) préalablement trempées dans l'eau
  • 2 tomates
  • 3 oignons
  • 1 cuillère de persil haché
  • 1 cuillère de céleri haché
  • 2 cuillères à café d'aji jaune (ou piment en poudre)
  • 1/4 cuillère à café de cumin
  • 3 grosses gousses d'ail
  • 1 tasse de petits pois frais
  • Sel et poivre

 

Préparation

Cuire séparément les tuntas y les pommes de terre; Ne pas oublier d'ajouter un peu de sel dans l'eau de cuisson des pommes de terre.

Hacher 2 oignons et frire pendant 5 minutes dans une casserole avec suffisamment d'huile. Ajouter le persil, le céleri, et les petits pois. Saler et poivrer. Continuer à frire quelques minutes. Ensuite, ajouter l'ail bien moulu et le cumin.

Couper le poulet. Bien laver les morceaux avant de les incorporer dans la préparation précédente. Ajouter la quantité nécessaire d'eau bouillante jusqu'à recouvrir la viande. Laisser cuire pendant environ 30 minutes.

Dans un saladier, préparer la sarza, c'est à dire couper les tomates et hacher très fin l'oignon restant. Assaisonner avec sel et huile.

Servir le poulet arrosé de jus, décoré avec la sarza, et accompagné des tuntas et pommes de terre.



__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
                       cHICHARON DE POLLO                                        

chicha_fin.jpg

 

Ingrédients (4 personnes)

chicha_ingred.jpg

  • 1 1/2 kilos de poulet
  • 2 cuillérées de sauce soja
  • 4 cuillérées de maïzena
  • 2 grandes gousses d'ail
  • 2 oeufs
  • Sel et poivre
  • Un peu de persil finement haché

 

Préparation

Découper le poulet en morceaux de taille moyenne (exemple: moitié de patte, moitié d'aile ...).

chicha_sauce.jpgBattre les oeufs tout en ajoutant la sauce soja et le persil.

Ajouter la maïzena préalablement diluée dans un peu d'eau froide. Continuer à battre le mélange et ajouter l'ail bien haché.

chicha_mix.jpgLaisser mariner le poulet dans la sauce pendant 1 heure au réfrigérateur.

chicha_frit.jpgFrire le poulet dans un bain d'huile bouillante jusqu'à obtenir une couleur dorée.

Servir avec du riz, des pommes frites ou de la 

purée de yuca, ou de la salade

 

 

 

 

 

 

 

   
         
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;
                                SALADE DE QUINOA                          
POUR 6 personnes)
  • 1 tomate
  • 1 cuillère de persil haché
  • 1 grande tasse de quinoa
  • 1 gros oignon
  • 1/2 tasse d'olives noires
  • saladequinoa1.jpgSel, poivre, et origan
  • Huile d'olive et vinaigre

 

 

Préparation

saladequinoa2.jpgDans une casserole, faire bouillir de l'eau, ajouter le quinoa et faire cuire jusqu'à ce que les graines de quinoa éclatent.

 

saladequinoa3.jpgHacher finement l'oignon et couper la tomate en petits cubes. Faire dorer a feu moyen l'oignon dans un peu d'huile. Ajouter la tomate et laisser sur le feu quelques minutes tout en assaisonnant de sel, poivre et origan.

 

saladequinoa4.jpgCouper les olives (dénoyautées) en deux.

Mélanger le quinoa et la préparation de tomate dans un saladier, ajouter les olives et le persil haché.

Préparer une sauce vinaigrette (à base d'huile d'olive

et vinaigre) et bien mélanger la salade.

Servir frais.



                               SOPA DE MANI                               

sopa_mani.jpg

 

Ingrédients (4 personnes)

 

  • 1/2 kilo de viande de boeuf avec os
  • 1 tasse de cacahuètes crues
  • 4 pommes de terre
  • 1 gousse d'ail
  • 1 gros oignon
  • 1 carotte
  • 1/2 tasse de petits pois
  • 1 tasse de pâtes (ex. macaronis)
  • Sel et poivre

Préparation

Laisser tremper les cacahuètes pendant 10 minutes dans de l'eau bien chaude. Peler les cacahuètes

puis les passées aumixeur en ajoutant une gousse d'ail et un peu d'eau.

Peler et couper en petits morceaux les pommes de terre.

Dans une grande casserole, faire bouillir une bonne quantité d'eau.

Ajouter la viande bien nettoyée. Laisser cuire à température moyenne pendant 20 minutes.

Ajouter les petits pois, l'oignon et la carotte râpée. Saler et poivrer, puis, à nouveau faire bouillir

à feu lent pendant 20 min.

Ajouter à la soupe la sauce arachide et les pommes de terre. Faire cuire 10 minutes.

Dans un même temps, dorer les pâtes dans un peu d'huile, et ajouter à la soupe.

La soupe est prête à servir quand les pâtes et pommes de terre sont cuites.



                                     CUNAPES                                                 

Les cuñapes sont des spécialités typiques des régions orientales de Bolivie et du Brésil. L'origine du mot vient probablement de la langue Guarani avec "Cuña" (femme) et "pé" (sein) en raison de la forme ronde évocatrice de ces petits pains. Les cuñapes sont appelés Pao de Queijo (Pain de fromage) au Brésil.

 

cunapes_resultat.jpg

 

Ingrédients (pour 25 petits pains)

cunapes_ingredients.jpg

  • 400g de fromage de vache frais
  • 130g d'amidon de Yucca
  • 1/2 cuiller à café de sucre
  • 6 cuillers à soupe de lait
  • 2 cuillers à café de sel
  • 1 cuiller à café de levure chimique
  • 1/4 cuiller à café de bicarbonate

 

Préparation

Dans un saladier, écraser et réduire le fromage en morceaux très fins. Ajouter l'amidon de Yucca, le sucre, la levure, le bicarbonate et le sel (attention de ne pas trop saler si le fromage l'est déjà). Incorporer petit a petit le lait jusqu'a obtenir une pâte moelleuse. Placer la pâte sur une surface enfarinée d'amidon de Yucca, et pétrir fermement jusqu'à ce qu'il ne reste plus de grumeaux.

cunapes_fromage.jpgcunapes_melange.jpg

Former des boulettes de 4cm de diamètre et 2.5cm de hauteur. Avec l'index, faire un petit trou dans chacune des boulettes.

cunapes_pate.jpgcunapes_trou.jpg

Disposer les boulettes sur une plaque de cuisson recouverte d'une feuille de papier sulfurisé (ou une plaque beurrée), en veillant a ce que le petit trou soit sur la partie inférieure du biscuit.

cunapes_four.jpgFaire préchauffer le four a 200oC. Enfourner les petits pains pendant 15-20 minutes, jusqu'à ce que les cuñapes soit légèrement dorés.

 

 

 

 

 

 

 



 

LE MENUDITO
Menudito2.jpg

Plato Cochabambino creado en el restaurante sucremanta a mediados de los 90s consta de una sopa bien aliñada, mote, carne de vaca en trocitos o molida, carne de cerdo en pedacitos, perejil y cebollín y un ingrediente clave: un chorrito de limón, todo esto en un plato de barro y acompañado con un gustoso pan
Receta
Ingredientes.- 
½ kilo de lomo de cerdo, 
½ kilo filete de pollo, 
½ kilo carne de res (bola de lomo), 
2 tazas de Mote cocido 
1 cebolla picada 
aji rojo molido 
ajo, 
comino, 
cebollines picados 
Jugo de limon. 


Preparación
Picar las 3 carnes en cuadraditos y llevar a hervir, cuando esten a medio cocer añadir los demás ingredientes y cuando las carnes estén cocidas añadirle el chorrito de limón. Servir en plato de barro, le da un sabor especial. Acompañar con pan y locoto.

 

                   QUINOA au petit dejeuner  (Perou, Yanque) decembre 2013

 

Ingrédients :
-   200 grammes de quinoa 
-   2 litres d’eau
-   3 pommes
-   3 cuillères à soupe de miel
-   1 bâton de cannelle
-   1 clou de girofle

 

Préparation :
-   Laver le quinoa.
-   Dans une cocotte, faire bouillir l’eau
-   Ajouter dans l’eau chaude le quinoa et les pommes pelées coupées en dés.
-   Laisser cuir à feu doux pendant 30 min
-   Ajouter la cannelle, le clou de girofle et le miel.
-   Mélanger et refaire chauffer pendant  30 mn.
-   Servir chaud et ajouter du sucre si besoin

 

 

Partager cette page

Repost 0
publié par